U4 | Vincent Villeminot, Yves Grevet, Carole Trébor et Florence Hinckel

Synopsis : Stéphane, Yannis, Koridwen, Jules ont entre 15 et 18 ans. Ils ont survécu au virus U4, qui a décimé 90% de la population mondiale. Ils ne se connaissent pas, mais ils se rendent pourtant au même rendez-vous.

La série U4 est composée de 5 tomes :

U4 : Stephane écrit par Vincent VILLEMINOT

U4 : Koridwen écrit par Yves GREVET

U4 : Julesécrit par Carole TREBOR

U4 : Yannis écrit par Florance HINCKEL

U4 : Contagion écrit par les 4 auteurs.

Les quatre premiers tomes, bien qu’écrits par quatre auteurs différents peuvent se lire dans l’ordre que l’on souhaite.

Chacun est écrit du point de vue du personnage principal dont il porte le nom, et raconte son histoire du moment où le virus U4 apparaît sur la Terre jusqu’à la date clé du 24 décembre.

univers

C’est une série de science-fiction post-apocalyptique. Un virus nommé U4 a décimé la population mondiale, ne laissant en vie que les adolescents. Ces derniers tentent de survivre dans un monde sans adultes, sans règles ni lois. Seuls quelques adultes de l’armée ont réussi à se protéger du virus et tentent d’imposer leur loi aux adolescents dont certains devenus violents et formant des gangs armés.

Nos quatre personnages principaux ne se connaissent pas dans la réalité mais on déjà été en contact sur un jeu vidéo nommé WOT (Warriors of Time) dans lequel les joueurs incarnent des guerriers et traversent les époques pour mener leurs quêtes. C’est à la suite d’un message posté par le maitre du jeu Khronos, invitant les joueurs à se rassembler à Paris le 24 décembre pour remonter le temps et ainsi éviter la catastrophe, que Jules, Koridwen, Yannis et Stephane commencent chacun leur voyage vers la capitale.

A travers leur traversée de la France, leurs chemins vont se croiser, parfois se séparer, ou continuer leur route ensemble…

J’avais un peu peur que le jeu vidéo ne prenne trop de place dans l’histoire, mais au final il sert juste de fil conducteur. Certains personnages s’identifient plus que d’autres à leurs avatars et s’aident de l’univers du jeu pour surmonter les épreuves, mais cela reste discret.

plus

L’écriture

Bien que les quatre tomes ne soient pas d’un seul auteur les styles sont assez similaires et s’accordent bien entre eux. Chaque livre est écrit de façon à ce qu’il n’y ait pas de répétitions. Si deux personnages se retrouvent ensemble, le passage sera décrit dans un tome et passé brièvement dans l’autre, et inversement.

Les auteurs ont vraiment fait un travail considérable là-dessus pour avoir une telle cohésion entre les tomes !

Avoir quatre points de vues sur l’histoire nous permet d’avoir une vue d’ensemble sur la situation en France, que ce soit en Bretagne, à Marseille ou à Lyon… Et d’acquérir le plus d’informations possibles.

Le dernier tome 

Le dernier tome a été écrit par les quatre auteurs, et contient les points de vues des quatre personnages principaux, de plusieurs personnages secondaires et de nouveaux personnages. Ainsi chaque chapitre, plus ou moins long, est attribué à un personnage.

Suivant le personnage, nous sommes tantôt au début de l’épidémie, parfois au cœur de l’histoire ou après le 24 décembre.

Il est parfois difficile de jongler entre les personnages et les époques.

conclusion

J’ai beaucoup aimé le principe de pouvoir lire les tomes dans l’ordre souhaité. C’est assez intéressant comme concept et ça fonctionne bien. Pour mon ordre de lecture, j’y suis allée totalement au hasard : Jules, Stephane, Koridwen et Yannis.

A savoir que dans l’histoire, Jules est plutôt lié à Koridwen et Stephane avec Yannis. Voila pourquoi je recommanderai plutôt une lecture de ce style : Jules et Koridwen // Yannis et Stephane.

Tome que j’ai le moins apprécié : Jules. Peut-être parce que c’est le premier tome que j’ai lu,  mais j’ai trouvé le personnage plat, sans grand intérêt et pas du tout attachant.

Tome le plus apprécié : Stephane. Au contraire de Jules, j’ai tout de suite apprécié à ce personnage et m’y suis attachée. Et je trouve qu’il y a plus d’action dans ce tome (ainsi que celui de Yannis).

Concernant l’histoire, bien qu’elle soit bien écrite, l’idée d’un virus détruisant la majorité de la population n’est pas inédite. Elle est un peu simpliste mais heureusement mise en action par plusieurs personnages et des histoires différentes.

La fin par contre m’a vraiment déçu. Je ne m’attendais pas à lire un dernier tome décousu, jonglant entre plusieurs personnages et n’apportant au final que peu de réponse. L’idée était bonne mais il aurait fallu creuser un peu plus et aller au bout de l’histoire.

Que devient Jules et son clan ? Nous avons un aperçu de Koridwen retournée dans le passé mais qui, au final ne règle rien à la situation… est-elle condamnée à revivre cette boucle encore et encore ?

Les seuls pour lesquels nous avons une vraie réponse sont Yannis et Stephane, bien qu’ils se soient exilés hors de la France et n’auront sans doute plus de nouvelles de leurs amis…

Pour conclure, le concept de ses tomes est très intéressant. On ne se lasse pas de les lire et on découvre à chaque fois une nouvelle facette de l’histoire. Cependant, la fin aurait méritée plus de travail.

2 commentaires Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s