The Mortal Instruments – Renaissance, Tome 2 | Cassandra Clare

Bonjour à tous ! Désolé pour mon peu de présence sur ce blog ces dernières semaines, mais vacances oblige, je me suis totalement déconnectée pendant une semaine et la reprise est plutôt dure !

C’est d’ailleurs au cours de mes vacances que j’ai lu The Mortal Instruments, Renaissance – Tome 2 : Le prince des ténèbres de Cassandra Clare… un pavé de 800 pages alors attention, cet article risque d’être un peu long !

Alors déjà, remettons nous dans le contexte. The Mortal Instruments, dont la série initiale comporte 6 tomes, c’est une grande histoire d’amour pour moi. Jace et Clary m’ont fait rêvé durant plusieurs années, j’adore l’univers, l’écriture et l’auteur ne manque jamais de nous surprendre. Il faudra que prenne le temps de vous faire une chronique plus détaillée sur ces tomes plus tard.

Pour le moment parlons de la nouvelle série The Mortal Instrument – Renaissance, qui se passe quelques années après les aventures des deux héros les plus aimés de l’histoire (ok, je m’emballe peut être un peu).

themortalinstruments-renaissance-2

Titre : The Mortal Instruments – Renaissance, Tome 2 : Le Prince des Ténèbres
Auteur : Cassandra Clare
Editeur : Pocket Jeunesse
Nombre de pages : 816

Synopsis : Les sentiments d’Emma pour Julian, son parabatai, font obstacle à sa mission. Pourtant, la jeune Carstairs l’a appris à ses dépens : leur amour est interdit, et pire ! il pourrait les détruire tous les deux. La Chasseuse d’Ombres sait qu’elle devrait fuir… Pourtant, alors que l’étau se resserre dangereusement autour des Blackthorn, Emma ne peut se résoudre à les abandonner. Leur dernière chance est cachée entre les pages d’un grimoire aux terribles pouvoirs : le Livre Noir. Mais tous souhaitent s’en emparer. La guerre n’a jamais été aussi près d’éclater…

Univers

Le tome 1, que j’ai lu il y a un peu plus d’un an nous présente la famille Blackthorn : Julian, Mark, Helen, Livvy, Ty, Drusilla et Tavvy. Cette joyeuse petite famille vie à l’institut de Los Angeles avec leur oncle Andrew qui est à moitié fou. Les deux ainées de la famille (Mark et Helen) ayant été bannis par l’enclave pour avoir du sang de fée dans les veines, c’est Julian qui s’occupe de toute la petite tribu. Secondé par son parabatai Emma Castairs, vivant avec les Blackthorn depuis que ses parents sont décédés.

Puis vient toute une tripoté de personnages plus ou moins secondaires : Christina, Kieran, Malcom et Alec, Kit, Jace et Clary, etc etc.

Vous l’aurez compris l’univers des chasseurs d’ombre regorge toujours autant de personnages et de familles importantes et d’un joyeux méli-mélo de lien de parenté. Un peu compliqué à suivre quand on se replonge dans l’univers après un an de pause.

personnages

Les deux personnages principaux, Julian et Emma sont assez attachants. Sans avoir eu le coup de foudre pour leur duo je les aime bien. De même pour Christina, Mark et Kieran que je trouve très bien construits. Quand au reste de la famille Blackthorn, j’ai une énorme affection pour Ty et Livvy même si cette dernière est bien trop en retrait par rapport à son frère. Cette famille reste toute de même très grande, et j’ai du mal à m’attacher à tous les personnages (Drusilla et Tavvy par exemple non pas trop d’utilité à mon sens).

On retrouve également des membres des anciens tomes. Jace et Clary, qui heureusement ne sont pas trop mis en avant et laissent la place aux nouveaux héros. Marcus et Alec qui, bien qu’assez présents, n’empiètent pas sur les autres personnages. Et quelques références à Jem et Tessa de la série The Mortal Instruments – Les Origines.

Rythme

J’ai eu du mal à commencer ce roman. Le rythme est un peu lent au début, avec pas mal de longueur. En même temps sur 800 pages, il y en a des choses à raconter ! J’étais assez frustrée sur la première moitié du roman, avec tous les secrets entre les personnages et les missions de chacun qui courent à droite à gauche…

Les choses se mettent en place à la moitié du roman, avec un fil conducteur qui se dessine et on sait enfin ou on va.

Les événements se succèdent et le suspens et l’action sont au rendez vous.

Petit plus

Un petit moins : La multiplication des romances

Déjà que le livre comporte beaucoup de personnages essentiels, l’auteur a voulu multiplier les romances entre eux. Un peu d’amour c’est avec plaisir (je suis la première à fondre dés qu’il y a un petit bisous), mais là, c’est un peu trop…

Julian aime Emma qui fait semblant de sortir avec Mark. Mark quand à lui n’arrive pas à se décider entre Kieran et Christina, qui ne sait pas si elle a encore des sentiments pour son ex Diego. Diego qui est finalement fiancé à une autre femme. Kit a une relation fusionnel avec Ty mais embrasse sa sœur Livvy… Diana se laisse séduire par Gwyn, chef de la Chasse Sauvage. Quand au préquel d’une relation entre Dru et Jaime (ex-meilleur ami de Christina)… c’est le pompom !

Ce livre, c’est les feux de l’amour version chasseurs d’ombres !

La fin

Mon dieu cette fin ! Alors là je dis OUI (et non parce qu’il va falloir attendre des mois pour découvrir la suite… une torture).

Mais pour le coup, Cassandra Clare a tout donné dans ces dernières pages. 

Pendant ma lecture, je me demandais si ce tome serait le point final à l’histoire d’Emma et Julian ou si nous aurions droit à un nouveau rebondissement pour lancer un troisième opus.

Mon avis n’était pas tranché sur la question, mais plus le nombre de page diminuait, et plus je me disais qu’il y avait encore trop de questions sans réponses pour terminer comme ça.

Et là pour le coup, on a droit à une fin captivante, révoltante même, qui personnellement, m’a fait hurlé de rage. Clare nous torture encore une fois jusqu’à la fin et elle a un vrai talent pour ça.

Conclusion

On ne peut pas dire que ce soit un véritable coup de cœur. Comme le premier tome, j’ai apprécié la compagnie de nos jeunes héros sans jamais m’attacher réellement à eux comme dans la saga originale.

Plusieurs points négatifs viennent un peu entachés la lecture mais finalement, mon engouement pour l’univers des chasseurs d’ombres prend le dessus.

Cassandra Clare réussit encore une fois à me faire plaisir avec cette lecture.

2 commentaires Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s