Le mardi sur son 31 #2

lemardisurson31

Bonjour à tous,

Bienvenue sur la deuxième édition du rendez-vous littéraire : Le mardi sur son 31, lancé par Les Bavardages de Sophie. Il s’agit tout simplement de faire découvrir une citation de la page 31 du livre que l’on est entrain de lire !

Aujourd’hui, je vous fait découvrir, ou re-découvrir, la plume du célèbre Guillaume Musso avec son dernier roman : La jeune fille et la nuit.

 » – Il faut qu’on tente quelque chose, répéta mon ami.
Je savais qu’il se berçait d’illusions. Car cette bombe qui menaçait de ravager le cours de nos existences, c’est nous qui en avions été les artificiers, un soir de décembre 1992.
Et nous savions tous les deux qu’il n’y avait aucun moyen de la désamorcer. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s