La Passe-miroir, tome 3 : La Mémoire de Babel | Christelle Dabos

Et voila, dernier tome fini… je pleure d’avance de devoir attendre une éternité avant la sortir du tome 4 ! Alors, que dire sur ce tome… j’ai beaucoup apprécié de continuer de découvrir l’univers créé par Christelle Dabos, même si j’ai été moins emballée que par le deuxième tome.

La-passe-miroir-Tome-3

La Passe-miroir, Tome 3 : La Mémoire de Babel

Auteur : Christelle Dabos

Editeur : Gallimard Jeunesse

Nombre de pages : 496

Synopsis : Deux ans et sept mois qu’Ophélie se morfond sur son arche d’Anima. Aujourd’hui il lui faut agir, exploiter ce qu’elle a appris à la lecture du Livre de Farouk et les bribes d’informations divulguées par Dieu. Sous une fausse identité, Ophélie rejoint Babel, arche cosmopolite et joyau de modernité. Ses talents de liseuse suffiront-ils à déjouer les pièges d’adversaires toujours plus redoutables ? A-t-elle la moindre chance de retrouver la trace de Thorn ?

Alors qu’Ophélie se languit depuis 2 ans sur Anima sous la surveillance des Doyennes et sans nouvelle de personne (wait… ou est passé Thorn ? Qu’on me le ramène ici et maintenant, tout de suite !!) voila qu’Archibald, Renard et Gaëlle viennent à sa rescousse ! Embarquée avec sa tante Roseline, elle décide pourtant de ne pas les suivre dans leur quête pour retrouver l’arche d’Arc-en-Terre et de plutôt se diriger vers Babel, qu’elle soupçonne être une bonne piste pour retrouver Thorn.

On retrouve un peu le même schéma que le premier tome : Ophélie découvre une nouvelle arche, Babel, ses mœurs et coutumes, ses habitants etc. La découverte est très intéressante mais la première moitié du livre est rythmée par sa formation d’apprentie aspirante à l’école d’Hélène, qui est très longue.

Encouragée par ses premières découvertes, elle intègre l’école sous la fausse identité d’Eulalie pour avoir accès au très bien gardé Secratorium, persuadée que des réponses si trouvent. Une grande partie du bouquin suit donc le rythme de vie d’Ophélie qui est, clairement, super ennuyeux : lecture, corvées, lecture, corvées, dormir, lecture, se faire embêter par ses camarades, lecture, corvées, lecture et (oh suprise !) lecture … bon clairement on a vu mieux comme ambiance.

Toute cette première moitié du livre est donc plutôt longue. Heureusement, Ophélie poursuit petit à petit sa quête et avance dans ses recherches. Babel est également une très belle arche à découvrir, pleine de paradoxes ! Les citoyens prônent l’honnêteté, la courtoisie et bannissent la violence, mais semblent fermer délibérément les yeux sur les meurtres commis dans leur cité…

Pas mal de nouveaux personnages secondaires vois également le jour, et ils sont tous super réussis : Elizabeth, Ambroise, Blasius, Octavio

 La grande question restant : ou est Thorn ?

Et bien juste sous nos yeux les amis ! Bon, je dois avouer que l’idée me trottait dans l’esprit depuis quelques chapitres, mais qu’est ce que j’ai été contente lorsqu’il est (enfin) apparu ! Bon j’ai vite déchanté vu l’accueil glacial dont on a du droit… où est passé l’homme qui ouvrait son cœur à Ophélie à la fin du tome deux ?

Il faut dire que cette dernière ne l’aide pas non plus, toujours à côté de ses pompes, Même si elle a beaucoup mûrit depuis le premier tome, côté sentiments elle est pas encore au point… j’aurai bien voulu pouvoir lui secouer les puces !

Heureusement la deuxième moitié du roman apporte son lot d’actions et de surprises.

L’intrigue autour des attaques de Miss Silence, du professeur Wolf, etc. sont intéressantes, et je n’aurai jamais soupçonné le dénouement ! Même si je trouve qu’on passe beaucoup trop vite sur les explications… le rejeton de Robin des Bois sortant de nul part et venant sauver notre héroïne Ophélie d’un coup de pistolet magique (ouai parce que bon, pour quelqu’un d’inhumain, notre balayeur meurt quand même super facilement), j’y ai pas trop cru quoi…

De même pour la révélation autour de E.D, je sais pas ou on va, mais on y va ! Beaucoup de mystères encore dans cette affaire et j’espère que le final ne nous décevra pas !

D’autre part, le fait d’instaurer un deuxième point de vue grâce à la petite Victoire est très sympathique. On peut, grâce à ça, être informé des avancées de nos amis à l’autre bout du monde, et en même temps, nous restons impuissants face aux dangers qui les guettent…

Pour parler rapidement de la fin, on peut dire que l’auteur à su me faire plaisir. Je ne suis pas une grande fan des love-story, mais c’est deux là, ça fait un moment que je rêve de les voir faire front ensemble et non l’un contre l’autre ! J’ai été frustrée tout le long de ma lecture, mais la fin m’a complètement ravie !

Un bon tome en somme, malgré les points négatifs que j’ai évoqué… Si j’en crois le style d’écriture des deux premiers tomes, j’ai de bonnes chances d’espérer beaucoup plus d‘action dans le dernier tome à venir !

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s