Umbrella Academy | Steve Blackman

Début mars, j’ai visionné la nouvelle série Netflix : Umbrella Academy. Une série de super-héros, un genre de remake de X-Men au ton loufoque et décalé, qui n’a rien à envier aux grosses productions type Marvel.

Synopsis : En 1989, le même jour, quarante-trois bébés sont inexplicablement nés de femmes qui n’étaient pas enceintes et que rien ne relie. Sir Reginald Hargreeves, un industriel milliardaire, adopte sept de ces enfants et crée The Umbrella Academy pour les préparer à sauver le monde. Mais tout ne se déroule pas comme prévu. Les enfants devenus adolescents, la famille se désagrège et l’équipe est dispersée. Les six membres toujours en vie, désormais trentenaires, se retrouvent à l’occasion de la mort de Hargreeves. Luther, Diego, Allison, Klaus, Vanya et Numéro Cinq travaillent ensemble pour résoudre le mystère qui entoure la mort de leur père. La famille désunie se sépare cependant de nouveau, incapable de gérer des personnalités et des pouvoirs trop différents, sans même parler de l’apocalypse qui menace…


umbrellaacademy-3.jpg

 

La série commence alors que les 6 personnages principaux sont déjà grands, et ont quitté depuis longtemps la demeure familiale. Ils ne se parlent plus, l’académie a été dissoute, et chacun essaye de vivre à peu près normalement. Jusqu’à ce que la mort de leur père adoptif les rassemble. Ils vont devoir ré-apprendre à travailler ensemble pour élucider l’étrange mort de Reginald Hargreeves et faire face à la fin du monde imminente.

Le scénario met l’accent sur les liens unissant cette famille plus qu’étrange. Tous un peu paumés dans leur vie, ils vont tenter de s’apprivoiser, se re-découvrir, et apprendre à se faire confiance à nouveau. Le ton est assez décalé, plein d’humour. Les personnages sont pleins d’ironie et ça m’a beaucoup plus.

umbrellaacademy-2

Le plus frustrant dans cette série vient sans aucun doute de la communication ou plutôt de la non-communication entre les membres de la Umbrella Academy. Jusqu’à environ la moitié de la saison, les épisodes partent dans tous les sens. Chacun fait ce qu’il veut, personne ne communique les informations qu’il possède, et tout le monde se débrouille seul dans son coin. J’avais envie de les secouer un par un en leur criant « LA COMMUNICATION BORDEL ! ». Voila c’est fait, ça va beaucoup mieux, merci. 

umbrellaacademy-4

Et petit à petit, il y a une véritable évolution des personnages et de leurs liens familiaux. Ils commencent à se considérer les uns les autres, à se poser les bonnes questions et à bosser ensemble. Et ça, ça fait un bien fou !

Comme dans chaque série, j’ai eu mes petits chouchou évidemment. Parmi nos joyeux (c’est faux, ils sont tous au bord de la dépression) personnages, j’ai été particulièrement touché par Vanya, incarnée par Ellen Page qui est sublimissime, et Klaus, incarné par Robert Michael Sheehan que j’avais découvert dans Misfits. C’est un acteur que j’adore et ce genre de rôle de mec dégénéré et complètement paumé lui va comme un gant ! J’ai également adoré Diego, un personnage avec un vrai bon fond même s’il fait son dur à cuire la plupart du temps.

umbrellaacademy-1

A contrario, certains personnages ne m’ont pas plus touché que ça. Je pense notamment à numéro 5, surtout parce que c’est un enfant en fait, j’aime pas trop ces bêtes là, même si j’admet que le jeu d’acteur d’Aidan Gallagher est bluffant. Incarner un homme de plus de 60 ans dans le corps d’un ado, ce n’est pas donné à tout le monde et il le fait avec brio et subtilité. Concernant les personnages de Cha-cha et Hazel, je n’ai pas du tout adhéré à leur duo. Quelqu’un peut m’expliquer à quoi ils servent concrètement ?

umbrellaacademy-5

Les révélations finales se révèlent très intéressantes, et les indices disséminés tout au long de la saison se mettent bout à bout pour fournir un très bon final ! La fin est grandiose, et annonce une saison deux qui va décoiffer ! En un mot, foncez !

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. J’ai adoré cette série et il me tarde de voir la suite. Tout se met en place très bien et c’est chouette de voir les personnages évoluer. Perso sans être fan j’ai bien aimé Hazel et Cha-Cha, je trouve qu’ils permettent de mettre en lumière le fait que les « méchants » ne sont pas forcément manichéens et obéissent aux ordres ^^. Après certes ce ne sont pas les plus intéressants ahah xD

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s