Quicksand | Rien de plus grand

Ayant vu passer quelques articles positifs dessus, j’ai décidé de me lancer dans la dernière série en vogue sur Netflix : Quicksand, Rien du plus grand. Une série suédoise, avec seulement 6 épisodes d’une quarantaine de minutes. Elle est très – trop – rapide à regarder puisque je l’ai pliée en deux soirées.

quicksand1

Adaptée du roman « Rien de plus grand » écrit par Malin Persson Giolito, la série commence alors qu’une fusillade a éclaté dans une école de la banlieue la plus riche de Stockholm. Maja, étudiante dans cette école et présente lors de la fusillade est placée en détention pour meurtre. La série suit son procès, entrecoupée de flash-back des semaines précédant la fusillade.

Nous suivons donc Maja durant son incarcération : sa vie dans la prison, son isolement, ses rencontres avec son avocat, son procès etc. Les flash-back nous permettent d’en apprendre un peu plus sur la jeune fille et ses fréquentations avant la fusillade. La série nous propose de suivre l’enquête policière de très prés, nous permettant de faire nos propres hypothèses sur ce qu’il s’est réellement passé. On se pose des questions et le doute grandit au fil des épisodes : Maja est-elle coupable ou innocente ? Pourquoi avoir fait ça ? Que s’est-il réellement passé ? Est-ce vraiment elle qui a tiré ?

quicksand3

J’ai eu beaucoup d’empathie pour la Maja avant la fusillade, que l’on découvre très amoureuse de son petit ami, mais également un peu perdue et influençable. Le traumatisme qu’elle a subit durant la fusillade a totalement changé son caractère, et je trouve que l’actrice Hanna Ardéhn a parfaitement su jouer ses deux personnalités. Il y a une Maja avant la fusillade, et une après, plus froide et distante, comme si elle cachait quelque chose.

Visuellement, la série est très froide, avec des couleurs prédominantes gris et bleu. Les images sont très brutes comme pour nous rappeler l’atrocité de la situation. J’ai beaucoup aimé ce côté « réel » qui ressort particulièrement bien. On y parle également de sujets importants et durs tel que la drogue, le viol ou encore les violences physiques. Cela accentue encore un peu plus la part de vérité de cette série.

quicksand2

En conclusion, Quicksand est une série intéressante à regarder même si j’aurai souhaité que les personnages soient un peu plus approfondi. L’idée est bonne, mais en seulement 6 épisodes, on survol l’histoire plus qu’on ne la regarde.

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s