Jocker : un Joaquin Phoenix grandiose

joker-5

Joker | Todd Phillips | 9 octobre 2019

« Le film, qui relate une histoire originale inédite sur grand écran, se focalise sur la figure emblématique de l’ennemi juré de Batman. Il brosse le portrait d’Arthur Fleck, un homme sans concession méprisé par la société.  » – Allociné

♦♦♦

Hello Stranger, avec pas mal de retard, j’écris enfin ma chronique sur le film Le Jocker que j’ai vu au cinéma en octobre. Pas que le film ne m’ai pas plus, au contraire j’ai beaucoup de choses à dire dessus, mais je n’avais tout simplement pas le temps (et un peu de flemme aussi) d’écrire dessus.

Honnêtement, je suis allée voir ce film sans rien attendre en retour, juste par plaisir et pour découvrir un peu plus ce personnage mythique des Batman. Je ne suis pas une grande fan de DC Comics comme je peux l’être de Marvel, donc je n’avais pas d’attentes particulières.

joker-3

Tout le long de la séance j’ai ressenti un sentiment d’angoisse et de malaise en regardant le film. L’ambiance est très sombre et brutale. Un peu sur le plan violence physique, mais surtout psychologique. Joaquin Phoenix est très intimidant en Jocker, et se retrouver face à lui m’a bouleversée.  Au-delà de son jeu d’acteur fabuleux, il nous retrace la vie du Jocker de ses débuts à sa transformation en meurtrier, et j’ai presque eu de la peine pour lui.

On est partagé entre avoir de la compassion pour ce personnage bousculé par la vie et l’envie de fuir à toutes jambes devant son rire sinistre et tonitruant. Le film est construit en crescendo si bien que le final explose devant nos yeux alors que la tension est à son comble. Quelques références aux apparitions du Jocker dans Batman sont bien amenées, et bien que je ne sois pas une experte, m’ont semblé bien coïncider avec les films précédents.

joker-4

Un film donc que je te conseille énormément, mais pour un public averti. La limite d’âge de 12 ans est pour moi bien trop basse tant ce film est intense psychologiquement. L’essentiel repose sur le jeu d’acteur de Joaquin Phoenix qui relève du génie et nous fait ressentir des émotions intenses comme personne.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Minimouthlit dit :

    D’accord avec toi pour la limite d’âge qui devrait être plutôt de 16 ans. Sinon,un film magistral !

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, 16 ans ce serait déjà mieux !

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s