L’Héritière de l’Etoile | Gaëlle Bonnefont

heritiere-de-letoile-h
L’Héritière de l’Etoile | Gaëlle Bonnefont | 328 pages | Auto-édition Librinova
« Elena n’avait que cinq ans lorsqu’elle fut obligée de fuir le château qui l’avait vue naître, la ville qu’elle ne pouvait apercevoir qu’à travers des fenêtres. Se retrouvant dans un autre monde et sans le moindre souvenir, elle aurait pu vivre une vie normale, loin du traumatisme de ce jour fatidique. Pourtant, vingt ans plus tard, son passé décida de la rattraper pour la ramener dans son pays d’origine, découvrant par la même occasion ce qui rendait sa famille aussi spéciale. »
♦♦♦
Hello stranger, comment vas-tu ? Début février, j’ai lu l’Héritière de l’Etoile de Gaëlle Bonnefont dans le cadre du Jury des lecteurs Librinova auquel je participe. Pour rappel, la maison d’auto-édition propose des romans auto-édité, qui ne sont donc pas passés par les mains de maisons d’éditions et n’ont pas reçu de corrections ou d’arrangements.
C’est un exercice intéressant pour moi, lectrice, de me questionner sur ce que j’aurai aimé voir de plus ou de moins dans un roman, être indulgent dans nos critiques et pourquoi pas donner quelques conseils à l’auteur.
L’histoire de base est très intéressante, le principe de l’Etoile à cinq branches, liant une princesse et 5 protecteurs par le sang est original et peu commun. Je suis particulièrement friande du schéma du personnage principal – ici Elena – découvrant un monde inconnu et des pouvoirs jusque là insoupçonné.
Malheureusement, j’ai eu beaucoup de mal à me représenter le monde parallèle d’Elena. D’après les premiers chapitres, je m’attendais à quelque chose d’assez ancien du type Ash Princess, dans un style Grèce antique. Mais les cigarettes, les voitures et d’autres éléments plus modernes existent… J’ai donc du revoir mon tableau sans vraiment réussir à situer ce monde, sa cartographie et sa période.
Il y a également beaucoup de longueurs dans la narration. Je pense que c’est ce qui m’a le plus freiné dans ma lecture. J’ai volontairement sauté plusieurs paragraphes pour ne pas me lasser dans ma lecture. Je trouve que les descriptions sont mal dosées, l’auteur s’attarde sur des détails futiles et au contraire, n’en donne pas assez dans les moments importants. L’utilisation des temps m’a également perturbée, la narration est difficile à suivre.
Cependant, les personnages sont bien construits, et se dévoilent au fur et à mesure. Elena et les quatre garçons composant les branches de son étoile sont étroitement liés, et j’ai bien aimé la manière dont l’auteur à travaillé chaque personnage indépendamment des autres pour au final les réunir dans un seul but commun. Chacun a sa propre histoire et il est intéressant de la découvrir.
En résumé, une première lecture plutôt difficile pour moi dans la narration, malgré une intrigue intéressante et originale.

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s