Jeu immoral | Arielle Franck

jeuimmoral

Jeu Immoral | Arielle Franck | 282 pages | Auto-édition Librinova

« Des années ont passé.Stéphanie, désormais divorcée, mène, à l’aube de ses cinquante ans, la vie libertine qu’elle avait entamée après sa rupture avec Mathieu. Mais le hasard va remettre son jeune amant sur son chemin, puis dans sa vie, et une nouvelle fois, leur relation se déroulera dans une confusion totale. La dépendance affective va-t-elle mettre en péril la liberté qui jalonnait jusque-là l’existence de Stéphanie ? »

♦♦♦

Hello stranger, bon en cette période compliquée, j’espère que tout le monde va bien, et que cette saleté de Coronavirus va bientôt disparaître ! On croise les doigts ! Mais ne nous laissons pas abattre, en février, j’ai reçu Jeu Immoral d’Arielle Franck dans le cadre du Jury des lecteurs Librinova auquel je participe. Pour rappel, la maison d’auto-édition propose des romans auto-édité, qui ne sont donc pas passés par les mains de maisons d’éditions et n’ont pas reçu de corrections ou d’arrangements.

Clairement en lisant le synopsis j’avais peur que ce roman soit trop éloigné de mes habitudes de lecture. D’abord c’est un deuxième tome d’une saga, je n’ai pas lu le premier et je ne sais pas de quoi il traite, mais au final je ne pense pas avoir loupé grand chose. On peut très bien lire le tome 2 indépendamment du tome 1.

Ensuite, le personnage principal, Stéphanie, est une cinquantenaire, libertine, vivant à Paris. On ne peut pas dire que j’ai beaucoup de points en commun avec elle. J’avais donc beaucoup d’a priori sur cette lecture, en commençant par le thème du libertinage dont j’ai très peu de connaissance et qui ne m’intéresse pas particulièrement.

Malgré tout, la plume de l’auteure a su être très prenante, et je suis rentrée assez vite dans l’histoire. On nous plonge dans le bain dés les premières lignes, découvrant les personnages petit à petit. La narration est fluide, rapide et agréable à lire.

Cependant, les différences entre Stéphanie et moi se sont creusées au fil des pages. Outre son choix de mode de vie, elle a une tendance à énormément réfléchir et changer d’avis toutes les cinq minutes qui m’ont rapidement fait tourner la tête ! C’est un personnage qui peut vite devenir énervant par sa crédulité. Mathieu, le deuxième personnage principal n’est clairement pas à la hauteur non plus. Déjà parce que dés le début, je ne le sentais pas, mais ça c’est confirmé par la suite. C’est un personnage très désagréable, imbu de lui même et de sa personne.

Le seul personnage que j’ai beaucoup aimé, Joseph, est laissé de côté une bonne partie du roman. C’est très dommage car c’est un personnage attachant, respectueux et avec la tête sur les épaules. J’aurai aimé en découvrir plus à son sujet.

Et pour terminer, le gros point noir de cette histoire reste pour moi la relation entre Stéphanie et Mathieu. Bien que je ne l’aime pas trop, j’aurai pu écrire au début que je trouvais leur relation sympathique, compliquée mais intéressante à lire. Mais les derniers chapitres sont clairement allés beaucoup trop loin pour moi. Leur relation est devenu malsaine, humiliante et perverse. C’est un roman pour public averti, bien sur, mais je ne m’attendais pas à un tel degré de perversité.

Je rajouterai également qu’il manquait à mon avis un fil conducteur à l’histoire. Les seuls aventures et prise de tête entre Stéphanie et Mathieu ne suffisent pas à me maintenir en haleine. J’aurai aimé quelques rebondissements issus d’éléments extérieurs pour prendre du recul par rapport à leur relation.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s