L’humilité en équitation

43018314_950479401818603_5808033408590702660_n

Hello Stranger, tu le sais surement déjà, mais si jamais tu viens d’arriver sur ce blog, petite piqûre de rappel : je fais de l’équitation depuis plus de 15 ans maintenant. Avec une introduction pareille, tu te doutes bien que cet article va parler dada. J’aimerai partager avec toi ma vision de ce sport et mon amour pour lui. Ready ?

Au delà d’un sport, c’est d’abord une passion. Et il y a une chose qui me revient souvent en tête lorsque je monte à cheval, c’est cette sensation d’humilité. Y a-t-il un autre sport capable d’apprendre l’humilité à ses pratiquants aussi bien que l’équitation ?

Je m’explique. Tu montes ton cheval un jour, un soir après le boulot, tu te vides la tête et ça te permet de décompresser. Ton cheval te donne tout ce jour là, tu es littéralement en osmose avec lui. Il anticipe toutes tes demandes, c’est le bonheur absolu. Tu as l’impression d’être une cavalière internationale en route pour la médaille d’or aux JO … j’exagère à peine. Bref, tu as des sensations de dingue, tu passes un moment génial et tu ne veux plus descendre de pompon, tu es sur un petit nuage.

Et puis le lendemain, catastrophe. Rien ne va plus. Tu n’arrives à rien, tu dis gauche, ton cheval dit droite. Tu as l’impression de ne plus savoir monter, d’être un pantin désarticulé et de tout faire de travers.

Pourquoi ? Ça tu n’as pas forcément la réponse. Tu n’es pas très en forme, tu ne places pas correctement tes aides, ton cheval n’a tout simplement pas envie… Des séances comme ça, ça arrive, mais c’est toujours très dur à accepter, surtout que ça peut parfois durer sur une période plus ou moins longue.

Cette redescente sur terre est brutale, et je me pose toujours beaucoup de questions quand ça m’arrive. C’est pour ça que je trouve que l’équitation est un des plus beaux sports, aussi bien physique avec ce travail à deux, que moral. Tu as beau tout réussir un jour, tu peux tout perdre le lendemain. Rien n’est jamais acquis. Et le cheval est un formidable professeur de patience, de sagesse et d’humilité.

La preuve, c’est que le lendemain, tu reviendra monter.

2 commentaires Ajouter un commentaire

  1. J’ai eu les larmes aux yeux (je ne comprends pas pourquoi ça me fait un tel effet) en lisant votre texte. Je monte seulement depuis 2 ans mais je ressens la même chose et je suis soulagée de voir que je ne suis pas la seule à me sentir comme un sac que le cheval trimballe parfois. C’est vrai que c’est démoralisant, mais quand tu t’occupes du cheval après la séance ça fait vraiment du bien sur le moment et ça apaise.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire qui me fait très plaisir, et en même temps qui m’a permis de découvrir ton blog ! 🙂 Oui, les chevaux pardonnent tout, même après une mauvaise séance, ils ne nous en tiennent jamais rigueur, et c’est ce qui fait d’eux de si bons amis et professeurs ! 🙂

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s