Evermore | Sara Holland

20200525_202724.jpg

Evermore| Sara Holland | 423 pages | Bayard Jeunesse
 » Je veux être de nouveau affranchie du temps. Sans craindre ni l’âge ni la mort, sans être contrainte à boire du sang comme un loup assoiffé. « Accusée du meurtre de la reine et traquée par tous les soldats du royaume, Julie a fui Everless. Rien n’est plus comme avant. L’Envoûteuse est à ses trousses, bien décidée à lui briser le coeur pour retrouver la vie éternelle… Julie n’a pas le choix, si elle veut rompre l’enchantement qui lie le temps au sang et libérer Sempéra, il lui faut retrouver la mémoire. Aidée de Liam Gerling, elle se lance sur la trace de ses vies passées dans une course effrenée contre le temps. »
♦♦♦

Hello Stranger, voila enfin ma chronique sur le deuxième tome d’Everless : Evermore de Sara Holland. Je l’ai fini début mai, mais j’ai clairement repoussé d’écrire mon article tellement je n’avais rien à dire.

En fait si, j’ai des trucs à dire, mais ce n’est pas très positif. Déjà, j’ai eu beaucoup plus de mal à rentrer dans l’histoire. Fini l’attrait de la nouveauté, la découverte du royaume, etc. L’histoire se concentre maintenant sur les origines de l’Alchimiste, et c’est long, très long. Pendant presque les trois quarts du roman, on tourne en rond, suivant Julie et Liam à la recherche d’indices, trouvant une piste qui ne mène finalement nul part, et on recommence, encore et encore.

Pourtant, la traque de Julie suite au meurtre de la reine aurait pu apporter de l’action et des rebondissements. Malheureusement, tout s’essouffle en quelques chapitres. Bref, l’histoire à du mal à rebondir, ça manque d’action et de quelque chose auquel se raccrocher.

Julie, qui était sympathique dans le premier tome sans être non plus un personnage formidable, devient complètement vide et sans intérêt. Vraiment, j’en ai fini par me demander ce qu’elle foutait là à certains moments. Quand à Liam, que j’avais beaucoup aimé au début, son évolution reste intéressante dans ce tome mais passe malheureusement au second plan. Au final, j’ai eu l’impression que l’auteure voulait tellement inclure de nouveaux personnages et donner plus d’importance à l’Alchimiste qu’elle en a oublié ses personnages principaux.

Pour les chapitres finaux, l’histoire prend fin d’une manière plutôt classique, il n’y a rien de vraiment surprenant. Le taff est rempli, la boucle est bouclée, point à la ligne. En conclusion, une dystopie qui s’annonçait sympathique avec le premier tome mais dont le deuxième tome n’a malheureusement pas été à la hauteur.

 

challenge-de-limaginaire

Acheter ce livre sur Amazon

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s