Grand Army | Saison 1

Hello Stranger, on se retrouve today pour une chronique sur une nouvelle série d’ados mal dans leur peau, en colère contre la société et le monde qui les entoure. Comment ça c’est du déjà vu ? Oui, c’est un vrai… mais non. Je m’explique !

A l’heure où le monde est au plus mal, la série joue sur cette vague en traitant de plusieurs sujets importants : attentas, drogue, viol, précarité, violences policières et j’en passe, du point de vue d’adolescents d’un lycée de Brooklyn en quête de jours meilleurs. C’est une série assez sombre dans un sens, si l’on se laisse emporter par la vague de déceptions et de coups durs qu’enchainent les lycéens. Heureusement, les acteurs jouent de leurs émotions pour nous faire passer du rire au larme, de l’angoisse au bonheur. Le tout sur un fond musical choisi avec classe et des plans vraiment très stylés par moment. Le contrat est rempli.

La série se centre sur plusieurs personnages, chacun mis en avant au fur et à mesure : Joey, Dominique, Sid, Jay, Leila et bien d’autres qui gravitent autour d’eux. Chaque personnage est bien construit, même si l’accent est surtout mis sur Joey au début. C’est un personnage complexe et difficile à cerner. On l’aime autant qu’on la déteste. C’est une fille entière, féministe et revendicatrice. J’ai aimé ce côté fort et grande gueule qui agace parfois. Et pourtant, elle peut être aussi sensible, un peu perdue et complètement à côté de la plaque par moment. C’est un personnage imparfait qui la rend d’autant plus vrai qu’on peut facilement s’identifier à elle.

Et des personnalités complexes, il y en a plein. Leila, très timide qui se cache dans son monde mais qui aimerait pouvoir s’exprimer et prendre la parole avec force. Qui ne fait pas toujours les bons choix et qui est surtout en manque d’affection et d’attention. Sid, personnage tourmenté par ses origines et la découverte de sa sexualité. Dom, tellement attachante, brillante mais qui doit faire face à des problèmes financiers au sein de sa famille. Et Jay, tiraillé entre sa propre réussite tout en voulant protéger les personnes qui l’entoure… mais toujours fidèle à ses amis quoi qui l’en coûte. J’ai adoré cette panoplie de caractères, de personnages entiers et vrais, c’est rafraichissant et bien loin des personnages trop parfaits qu’on retrouve dans bon nombre de films et séries.

Seul petit bémol à mon sens : le contexte, encore une fois, du lycée. Oui c’est une étape importante dans nos vies, c’est là où l’on se construit, où l’on se découvre. Mais personnellement, j’ai passé cette étape depuis plusieurs années et ça ne veut pas dire que tous mes problèmes sont réglés. J’aimerais trouver une série qui met en scène justement de jeunes adultes, avec les problèmes que l’on peut encore rencontrer lorsqu’on entre dans la vie active. Ça se serait cool.

Mais pour en revenir à Grand Army, voici une série qui m’a donné une belle claque et que j’ai dévoré en deux jours. Et je suivrai la suite avec attention, car en à peine 8 épisodes, je me suis beaucoup attachée aux personnages…

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s