Jeux imprudents | Emma Green

Jeux imprudents | Emma Green | 582 pages | Editions Addictives

« À 17 ans, je fuis l’enfer, ma famille d’accueil et le désert du Nevada pour venir retrouver Harry Quinn sur son île paradisiaque. Harry, c’est mon amour d’enfance. Et ma plus grande trahison. Kidnappé à 3 ans et séquestré jusqu’à 11, il a traversé le pire. Et j’étais là.
Maintenant majeur, de retour parmi les siens et devenu le roi de la fac de Key West, il s’est reconstruit sans moi et s’est métamorphosé : je l’ai quitté enfant, je le retrouve immense, puissant, sculpté, beau à crever. C’est bien joli, tout ça… mais moi, je deviens quoi ? Moi qui lui rappelle son enfance volée, cette vie d’avant qu’il veut tant oublier, j’ai tout à perdre. Harry compris, mais j’ai trop besoin de lui pour renoncer.
Il avait juré de ne jamais m’abandonner. Pourquoi a-t-il brisé notre pacte d’enfants ? »
Petits, June et Harry ont partagé leur solitude et joué à ne pas avoir peur. Aujourd’hui, leur passé les rattrape et, pour sauver leur peau, ils vont devoir s’apprivoiser à nouveau, s’unir enfin, se tendre la main… et ne plus jamais se lâcher.

♦︎♦︎♦︎

Hello Stranger, comment vas-tu ? Ça y est, j’ai enfin fini le troisième tome de la saga d’Emma Green : Jeux imprudents. Je dis « enfin » car, oui, c’était un peu laborieux. Les deux premiers tomes m’ont beaucoup plus, et comme d’habitude, au lieu de me laisser du temps pour découvrir la suite, je fonce tête baissée et j’enchaine les tomes les uns après les autres. Et j’ai tout simplement fait une overdose d’Emma Green… c’est possible ça ?

Plus sérieusement, on change cette fois-ci de personnages principaux en nous concentrant sur June et Harry, le petit frère de Tristan. J’ai bien aimé le personnage de June et les mystères qui planent autour d’elle, mais je pense qu’ils auraient pu durer un peu plus longtemps… le voile se lève un peu trop vite à mon goût. Quant à Harry, j’avoue ne pas toujours l’avoir bien cerné dans ses décisions, il était un peu difficile à suivre. Même si j’ai bien aimé ce duo, ils ne détrônent pas Liv et Tristan… difficile de faire mieux en même temps !

Bref, nous revoilà donc embarquer dans la famille Sawyer-Queen et… bon je les aime bien, mais clairement là j’ai eu ma dose. Je n’aurai jamais du enchainer les trois tomes comme ça, je n’en pouvais plus ! Pourtant, l’histoire est sympa, on a une trame de fond dans la continuité des deux premiers tomes, avec l’histoire d’Harry et de son enlèvement. Et par dessus vient s’ajouter la fuite de June et sa fugue de son ancienne famille d’accueil sans qu’on en connaisse la raison. Il n’y a pas beaucoup d’action jusqu’à la dernière moitié du roman je dirais, ou les événements commencent à s’enchaîner et où on en apprend plus sur le passé de June.

Ce livre traite de sujets très sensibles tel que les violences sexuelles sur mineurs, les violences conjugales, l’alcool, la drogue… malheureusement je trouve qu’on ne creuse pas assez tout ça, et qu’on reste juste à la surface. J’aurai aimé en apprendre plus sur les personnages, sur ce qu’ils ressentent au fond d’eux même. J’ai eu l’impression qu’on survolait souvent les moments trop durs pour éviter de plomber l’ambiance, c’est dommage.

En bref, un roman tout de même sympa à lire, avec une bonne intrigue de fond mais qui aurait pu être plus approfondie ! Il reste un quatrième tome si je ne dis pas de bêtise, mais je vais me laisser un peu de temps avant de le commencer !

Un commentaire Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s