Shadow and Bone : La saga Grisha

Hello Stranger, au début du mois de mai je me suis lancée dans la saga Grisha sur Netflix, adaptée des romans de Leigh Bardugo. J’ai d’ailleurs hésiter à me lancer dans une relecture avant de commencer la série, mais heureusement que je ne l’ai pas fait !

La série mélange les histoires de Grisha et Six of Crown, alors j’étais complétement perdue au début… Même si les deux sagas se passent dans le même univers, à Ravka, elles ne se déroulent pas dans le même laps de temps ni au même endroit. Et les personnages principaux de chacune ne sont pas censés se rencontrer ! Alors, les scénaristes se sont permis beaucoup de liberté pour entrelacer les deux histoires, et même si au final, je peux dire que ça marche assez bien, au début j’étais plus que déboussolée.

En effet, l’histoire de base de Grisha est plutôt respectée, avec la découverte du pouvoir d’Alina, la Faiseuse de Lumière, lors d’une traversée du Fold, un « mur » de fumée abritant des démons et séparant Ravka en deux. Normalement, les personnages de Kaz, Inej, Jesper et Nina, originaires de Ketterdam ont une histoire complétement à part dans Six of Crown. Mais dans la série, les scénaristes ont fait le choix de les inclure. Même si je suis contente de les retrouver (j’ai largement préféré Six of Crown à Grisha), l’univers de Leigh Bardugo est déjà très dense, et relier les deux sagas est assez énorme. Tout est condensé dans à peine quelques épisodes et évidemment, l’impasse est faite sur plusieurs points importants.

L’histoire se déroule étonnamment vite, bien trop vite d’ailleurs. Dans les livres, on prend beaucoup de temps à découvrir le Darkling, en même temps qu’Alina. D’ailleurs, on est beaucoup a l’avoir énormément aimé dans les romans. Mais ici, on le connait à peine lorsqu’on apprend qu’en fait… c’est lui le grand méchant de l’histoire, snif. Du coup, pas de retournement théâtral, de cœur brisé et de surprise. C’est dommage, on perd toute une facette des livres qui était très intéressante. D’ailleurs, je trouve que tous les personnages sont assez peu travaillés et restent très en surface.

Bon, pour Alina et Mal, je ne vais pas me plaindre. J’avais déjà du mal avec eux dans les romans, les voir en vrai, incarnés par des acteurs (même si je n’ai rien contre eux personnellement), n’a absolument rien arrangé. J’ai toujours envie de leur mettre des claques. Heureusement qu’Inej, Kaz et Jesper sont là ! Et pour Nina et Matthias et bien ils sont quasiment inexistants dans cette première saison, donc bon.

En résumé, une adaptation quelque peu décevante quand on a lu les romans, mais qui se laissent tout de même regarder. Comme chaque série fantasy, ils en font des caisses avec les effets spéciaux, ça c’est toujours rageant et décevant, mais l’histoire et l’univers rattrape le coup. Heureusement.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s